Comment bien entretenir sa piscine? (partie 1)

Tous les propriétaires de piscine vous le diront, il faudra consacrer du temps à la piscine pour qu’elle reste agréable à utiliser. Pour ce faire, il faut prendre en compte tous les paramètres qui peuvent affecter la salubrité et la propreté de la piscine, et particulièrement de l’eau de la piscine.

En fonction du type de piscine, des équipements spécifiques sont nécessaires pour bien entretenir sa piscine notamment les skimmers, divers filtres, les aspirateurs et robots de piscine … Il faudra donc également entretenir les équipements de la piscine.

La qualité de l’eau de piscine

Pour profiter de sa piscine, il est essentiel d’avoir une eau propre et saine, c’est-à-dire une eau à  dépourvue d’impuretés et d’algues, chimiquement équilibrée. Une eau de piscine doit avec un aspect clair et propre et le propriétaire doit veiller à ce que la piscine soit régulièrement nettoyée.

Pour cela, l’équipement qui vient avec la piscine, à savoir les filtres et les skimmers effectuent une partie de l’entretien de la piscine, qui doit être complétée par des traitements chimiques. En effet, l’eau de la piscine est un milieu de culture où peuvent se développer des algues, des bactéries et des champignons si on ne prend pas des mesures.

Une eau de piscine saine et claire

Les indicateurs d’équilibre de l’eau

Pour aider à garder une eau saine, il faut compléter le système de filtration par différents traitements chimiques de l’eau. Ces traitements consistent à garder les paramètres de l’eau au niveau optimal pour que l’eau soit agréable pour les baigneurs. Il y a donc des indicateurs à connaître pour garder cette qualité de l’eau de piscine.

Il est donc important de connaître les trois indicateurs utilisés pour connaître l’état chimique de l’eau de piscine, il s’agit du pH (potentiel Hydrogène), du TAC ou alcalinité totale et du TH ou dureté totale de l’eau. Ces trois éléments doivent se situer à leur niveau idéal pour s’assurer que l’eau est équilibrée.

 

Le pH

Matériel test pH piscineLe pH est l’élément le plus important pour une piscine car c’est un indicateur de la qualité de l’eau de la piscine, elle doit être maintenue entre 7 et 7,6. Elle doit être mesurée régulièrement par divers appareils (bandelettes colorées, pHmètre, ou  réactifs) et ajustée si besoin est.

En effet, un pH non équilibré est irritant pour les yeux et les muqueuses et favorise le développement d’algues et l’entartrage de la piscine.

 

Sa valeur dépend de plusieurs facteurs, notamment la dureté de l’eau (TH), de l’environnement et la fréquence des baigneurs, des traitements chimiques effectués pour la désinfection de la piscine.

Il existe des produits pour augmenter ou diminuer le pH d’une eau de piscine : le pH+ pour augmenter le pH (carbonate de soude) et le pH- pour le faire baisser (sulfate acide de sodium). On peut également opter pour un doseur de Ph ou un régulateur de pH qui fonctionne automatiquement pour ajuster le pH au niveau optimum.

Le TAC

Un appareil de mesure du TACL’alcalinité de l’eau ou Titre Alcalimétrique Complet a une influence sur la stabilité du pH, c’est pourquoi c’est un paramètre essentiel pour l’équilibre de l’eau. Par définition, c’est la concentration en ions carbonates et bicarbonates de l’eau, autrement dit, elle détermine le pouvoir tampon de l’eau qui est sa capacité à se stabiliser.

Un TAC trop faible signifie que le pH peut facilement varier à la suite d’une perturbation (pluie, ajout d’eau, baignade, traitement…) tandis qu’un TAC trop élevé signifie que le pH est également élevé et qu’il sera difficile de l’abaisser.

 

Comme pour le pH, il y a des bandelettes pour mesurer le TAC, il y a également des appareils électroniques qui mesurent à la fois le pH, le chlore et le TAC. La valeur idéale du Tac d’une piscine se situe entre 12 et 16 °f soit entre 120 et 160 mg/l.

Avant de corriger le pH, il convient de vérifier le TAC et de le corriger si nécessaire. Pour abaisser le TAC, on peut utiliser d’ajouter un acide, tandis que pour l’abaisser, on peut utiliser le bicarbonate de soude.

Le TH

Un réactif pour tester la dureté de l'eauLe Titre Hydrotimétrique ou TH ou encore dureté de l’eau est sa teneur en sels de Calcium et Magnésium. Si cette teneur est trop élevée, l’eau aura tendance à être trouble et des tartres apparaîtront sur les parois de la piscine et sur la ligne d’eau.

La dureté de l’eau doit être inférieure à 25 °f pour que l’eau ne soit pas trop concentrée en ions calcaires. Il convient de mesurer la dureté de l’eau avant de l’introduire dans la piscine et de la corriger si nécessaire en faisant appel aux adoucisseurs d’eau.

 

Pour que la piscine soit saine et équilibrée, il convient de vérifier régulièrement le pH et de le corriger, surtout pendant la période d’utilisation (été). Pour le TAC et le TH, il convient de les vérifier à chaque fois qu’on ajoute de l’eau et/ou tous les mois pendant la période d’utilisation.

Les désinfectants pour piscine

Les produits de traitements chimiques de la piscine sont très nombreux. Ce sont pour la plupart des désinfectants ou des oxydants pour piscines, mais qui peuvent avoir une incidence sur le pH ou  le TAC de l’eau de piscine.

produits de traitement chimique de la piscine

Le chlore

Le traitement de la piscine au chloreLe chlore est le produit de désinfection le plus couramment utilisé pour les piscines, en raison de son prix intéressant. Le chlore sert avant tout à éliminer les bactéries, mais possède aussi des propriétés des et fongicides. Il convient à la fois pour un traitement courant et un traitement de choc pour la piscine. De plus, le traitement au chlore élimine les impuretés organiques.

Cependant, l’odeur du chlore est un peu désagréable et il peut être irritant pour les yeux si le pH est en-dessous de 7.il peut également modifier la valeur du Ph, c’est pourquoi il faut également vérifier régulièrement le pH si on traite sa piscine avec le chlore. Il est également possible d’installer un doseur automatique de chlore pour automatiser le traitement de la piscine.

Le brome

Traitement au brome de la piscineLe brome est une autre alternative au chlore car il est inodore et non irritant. Il possède les mêmes propriétés désinfectantes que le chlore et peut également être utilisé en traitement régulier et en traitement choc. Il ne modifie pas le pH et est un produit à dissolution lente. Comme pour le traitement au chlore, il est possible d’utiliser un doseur automatique pour un traitement automatique de la piscine.

 

L’oxygène actif

de l'oxygène actif pour le traitement de la piscineL’oxygène actif est un désinfectant écologique mais dont le pouvoir désinfectant est assez limité, il est donc conseillé pour les petites piscines uniquement. En raison de son champ d’action limité, il ne peut être utilisé qu’en traitement régulier. Par ailleurs, ce traitement nécessite une filtration en continu et ne fonctionne pas lorsque la température est élevée, à éviter pour les piscines chauffées.

 

 

Le traitement aux UV

Le dispositif de traitement Uv pour la piscineIl s’agit d’un traitement régulier qui consiste à installer un stérilisateur UV (soit une lampe à UV) dans la piscine, qui un effet bactéricide et algicide non rémanent. A cause de cette non rémanence, elle s’associe souvent à un traitement au chlore, au brome ou à l’oxygène actif. Le dispositif de traitement UV est assez simple à installer et ne nécessite pas de grands travaux. Ce traitement a l’avantage de limiter les traitements chimiques et ne modifie pas le pH.

 

L’électrolyse au sel

La cellule pour l'électrolyse de l'eau de piscineL’électrolyse au sel est une méthode de traitement simple et sans intervention pour une piscine. Elle consiste à décomposer le sel de l’eau de piscine en hypochlorite de sodium (donc du chlore), grâce à des électrodes situées après le filtre. En procédant ainsi, la désinfection se fait en continu et il suffit de saler l’eau à une dose raisonnable pour profiter de la piscine. Comme pour le chlore, ce traitement a tendance à modifier la valeur du pH, qu’il faut surveiller régulièrement.

 

 

Le PHMB

Le produit PHMB pour piscineLe traitement au PHMB ou Poly hexaméthylène Biguanide est un traitement chimique bactéricide mais non algicide, qui a une durée plus longue que le traitement au chlore ou au brome. Il y a donc besoin d’un traitement algicide supplémentaire et ce traitement n’est pas compatible avec traitement au chlore ou au brome et aussi avec les filtres à diatomée et à cartouche. Il ne modifie pas le pH et fonctionne même à haute température.

 

 

En bref, différents traitements peuvent être appliqués à une piscine pour garantir une eau dépourvue de bactéries et d’algues. Cependant, ces traitements se choisissent en fonction du système de filtration de la piscine et également du budget du propriétaire de la piscine. Il faudra toujours vérifier les indicateurs de qualité de l’eau et bien nettoyer la piscine, aussi souvent que nécessaire pour s’assurer d’une piscine saine et agréable à utiliser.